Pub
SPORTS

Le Kenya remporte le jackpot aux Jeux d’été

L'équipe féminine du 400 m du Kenya au Brésil.

Pub

Hier, les athlètes kenyans se sont déchaînés lors de l’avant-dernière journée des 24e Sourdlympiques d’été en remportant deux médailles d’or, trois d’argent et trois de bronze.

La récolte de médailles, conçue par le détenteur du record masculin du 10000 m Simon Cherono Kibai, a porté le total du pays à 24 (5 d’or, 7 d’argent et 12 de bronze).

Pub

Cela a finalement dépassé le total de 16 remportés en Turquie en 2017 et les 20 que le contingent kenyan avait ciblés au Brésil.

Kibai a bravé une forte averse pour défendre avec succès son titre masculin du 5000m.

Pub

Le père de deux enfants de 35 ans était dans une classe à part alors qu’il alternait son avance avec le petit nouveau sur le bloc Ian Wambui Kahinga avant que le duo ne se contente d’un balayage 1,2.

« Je suis extrêmement heureux d’avoir réussi à défendre mes titres du 10000m et du 5000m », a-t-il déclaré.

Pub

« J’ai promis et j’ai tenu », a déclaré Kibai.

Lundi dernier, Kibai a défendu son titre du 10000m aux championnats tandis que Kahinga a fait ses débuts avec style mardi dernier en remportant l’or au 1500m masculin.

« Kahinga était un adversaire très fort, j’ai senti son défi sur la piste. Je pense qu’il a un bel avenir », a déclaré Kibai.

Kibai a déclaré qu’il avait hâte de présenter ses deux médailles d’or au président Uhuru Kenyatta, qui avait promis de récompenser le contingent des Sourdlympiques avec 10 millions de shillings s’ils dépassaient le nombre de médailles remportées lors de la dernière édition en Turquie.

« Je pense que j’ai rendu le pays fier. Mes disques peuvent maintenant parler d’eux-mêmes. Je demande un emploi au président Uhuru, en particulier dans les forces armées », a déclaré Kibai.

Kibai, cependant, a déclaré que le temps froid au Brésil avait affecté sa performance car il ne pouvait pas s’étirer au-delà de sa limite.

« Mon prochain objectif est les Championnats du monde à Taipei et les Sourdlympiques au Japon. J’espère battre des records », a-t-il déclaré.

Dans le même temps, Elikana Rono a réussi un temps de 1.54.75 pour remporter l’or au 800 m masculin. Sharon Jeptarus Bitok, qui s’est contentée d’une médaille d’argent à la dernière minute au 1500m féminin mardi dernier, a également pris le relais pour remporter l’argent au 800m féminin.

Jeptarus a réussi un temps de 2.21.57 alors que sa compatriote Rebecca Matiko a remporté le bronze en 2.22.24.

Grancy Kendagor, qui il y a une semaine a remporté le bronze au 10000m, a réussi un temps de 18.16.44 lors de sa victoire au 5000m.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pub
Bouton retour en haut de la page