Une fillette nait… enceinte de deux fœtus !

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
83 Views

Le cas très rare de cette fillette chinoise venue au monde « enceinte » de deux fœtus a été révélé en février dans le Hong Kong Medical Journal. Né en 2010, le bébé portait deux fœtus âgés d’environ 10 semaines dans son abdomen, fœtus qui se seraient placés au mauvais endroit au moment de leur fécondation. La fillette a été opérée quelques semaines après sa naissance et se porte aujourd’hui très bien.about:blank.

Il n’y a eu jusqu’à aujourd’hui que 200 cas recensés de cette rare affliction. Comme cette fillette d’origine chinoise née en 2010, dont l’histoire a été révélée dans le numéro de février du Hong Kong Medical Journal et qui portait en elle deux fœtus, évidemment conçus par ses propres parents, explique Inquisitr, qui revenait sur cette incroyable histoire le 7 février dernier. Les deux fœtus âgés d’une dizaine de semaines s’étaient placés à l’intérieur du corps de la fillette.

Une naissance sur 500 000
Selon le Docteur Yu Kai-man, spécialiste chinois en obstétrique et gynécologie, cette particularité est très rare et ne survient que lors d’une naissance sur 500 000. Seuls 200 cas ont jusqu’ici été recensés et ce bébé est probablement le premier cas chinois à être connu. La manière dont le bébé a absorbé les deux fœtus reste un mystère pour les médecins. « C’est presque impossible à détecter pendant les examens prénatals, l’embryon qui se trouve à l’intérieur du bébé étant bien trop petit. Et puisqu’il est impossible que la petite fille les ai conçu elle-même, la fertilisation des deux fœtus revient bien évidemment à ses parents, et les fœtus se sont placés au mauvais endroit », témoigne le spécialiste. 

Deux fœtus âgés de huit à dix semaines
Les deux fœtus que portait le bébé avaient entre huit et dix semaines. Chacun d’entre eux possédait une colonne vertébrale, des bras, des jambes, une cage thoracique et un cordon ombilical. Les chirurgiens ont soulagé la fillette des deux fœtus lorsque cette dernière était âgée de trois semaines. Il ne fait d’ailleurs aucun doute que l’équipe médicale a eu mal à croire ce qu’elle avait sous les yeux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *